Nos actions

Ateliers Créatifs pour enfants

Ces ateliers visent à mettre en valeur l’enfant à travers sa créativité et ses expressions (verbale, corporelle, sensitive) et l’accueille dans un espace où il peut s’épanouir. Lors de ces rencontres hebdomadaires, les enfants découvrent des techniques artistiques leur permettant de s’exprimer, de se sentir capables et d’être fiers de leurs réalisations. Ils partagent cette fierté durant l’exposition, ouverte à tous, organisée chaque année en mai. Cette démarche de création artistique leur donne l’opportunité de se questionner sur eux-mêmes et de transformer leur regard sur ce qui les entourent, le monde, le quartier, la société. 

Chaque année, nous choisissons un thème qui nous semble propice à éveiller la curiosité. Il est nourri par les compétences artistiques des animateurs, par des sorties, des rencontres avec des personnes ressources, des échanges entre l’enfant et l’animateur. 

Il est important pour nous d’inclure la famille dans ce processus. C’est pourquoi nous rencontrons les parents, chez eux ou au Pivot, pour échanger sur l’enfant et leur montrer ses créations, faites aux ateliers.  

Ces ateliers créatifs pour enfants de 3 à 12 ans sont reconnus et subsidiés par la Fédération Wallonie-Bruxelles en tant que CEC (Centre d’Expression et de Créativité).

Projet réalisé avec le soutien de Candriam – « Helping those who help » pour l’année 2020 et du Fonds Lokumo pour l’année 2021.

Camps d’été

C’est un temps pris en dehors de Bruxelles destiné aux enfants qui fréquentent les ateliers créatifs du Pivot pendant l’année. Ces camps durent 10 jours et sont l’aboutissement d’une année. Les objectifs spécifiques de ces camps sont d’éveiller la curiosité et la créativité des enfants, de les valoriser individuellement, mais aussi d’apprendre à vivre ensemble et à se responsabiliser. Ce sont des moments privilégiés qui permettent de créer du lien, se fabriquer des souvenirs, se plonger dans un autre univers, ainsi que s’immerger dans une thématique avec des ateliers créatifs.

Les enfants sont répartis sur trois camps selon leurs âges. Les camps sont portés par un thème de fiction qui stimule l’imaginaire. Ce thème doit correspondre à tous les enfants du groupe et permettre de les mettre en valeur. Il rythme les journées et donnera du sens aux activités. Les groupes d’enfants sont encadrés par une équipe d’animateurs bénévoles, chapeautés par un responsable employé par l’asbl.

Les camps sont aussi pour les parents l’occasion d’offrir des vacances à leurs enfants qui sont souvent leurs seules vacances en dehors de Bruxelles. Les endroits du camp se situent généralement à la campagne, proche de la nature.

Les camps 2021 ont été réalisés avec le soutien de la Fondation Paul Monin et Madeleine Van Haverbeke.

Section Adultes et Familles

Si, il y a des années, la politique de la “génération sacrifiée” (on ne peut plus rien pour les parents, centrons nos efforts sur les enfants) prédominait dans notre société, cela a bien changé. Au Pivot, depuis près de 50 ans, nous rencontrons des adultes qui dépensent une très grande énergie pour se remettre debout malgré les situations très difficiles rencontrées. Avec un accompagnement dans le respect, en partant de leurs forces, les adultes redeviennent acteurs de leur vie et au cœur de la société.  

Samedi du Lien

Cette rencontre hebdomadaire permet aux adultes de se retrouver, de créer du lien, de partager leurs expériences sur des thématiques liées à la grande pauvreté. C’est un moment de rassemblement autour d’un projet commun: comme, par exemple, l’organisation d’une brocante, les échanges de savoir, les ateliers créatifs mais aussi l’occasion de se questionner sur la société par le biais d’activités d’Education Permanente.

Journal Debout

Les journalistes, issus du monde de la pauvreté et accompagnés des animatrices, se réunissent chaque semaine pour élaborer et réaliser les numéros de A à Z.

Ce trimestriel veut permettre l’expression de personnes vivant la grande pauvreté à propos de thématiques de société. Partant d’une injustice, d’un droit humain bafoué, mais aussi et surtout d’une réussite, d’une expérience de se remettre debout, il s’agit de s’INFORMER, se FORMER, DÉBATTRE pour apprendre à avoir un regard critique, pour arriver à formuler les désirs de changements, pour, enfin, construire collectivement un point de vue : celui de personnes vivant la grande pauvreté. Ensuite, le but est de communiquer ce point de vue à un public plus large, afin de prendre sa place dans la société. La société n’a que peu de traces de la vie, de l’expérience, de la pensée des familles les plus démunies. Les seuls écrits sont les rapports sociaux, les jugements, les décisions de placement. Laisser une trace dans la société, c’est en être pleinement acteur.

Cette action est reconnue et subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles comme projet d’Education Permanente pour adultes.

Retrouvez les éditions du journal ici

Projet Citoyen
dit le Groupe « Demain »

Le monde vit de nombreuses transformations et transitions dont la transition écologique liée à plus de justice sociale. Un groupe de personnes issu du monde de la pauvreté se réunit pour  réfléchir et mettre des choses en place dans leur quotidien pour participer à la construction d’un monde durable. Il est essentiel que les plus pauvres ne soient pas exclus de cette transition.  C’est une action citoyenne destinée aux adultes qui a pour objectif d’agir localement, réinventer nos gestes au quotidien, de se questionner, de se positionner et de revendiquer une place plus juste dans notre société.

Le Projet Citoyen se décline sous plusieurs formes avec pour objectifs l’expression des plus pauvres par la création d’œuvres artistiques et leur participation active, consciente et citoyenne à la société dans laquelle nous vivons. Nous provoquons des rencontres et des interactions avec des personnes extérieures au Pivot pour enrichir notre action, se confronter, mettre en lumière et en débat.

Cette action est reconnue et subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles comme projet d’Education Permanente pour adultes.

Sorties Culturelles

Grâce à notre partenariat avec Article 27 et conscients que les personnes vivant l’exclusion n’osent pas toujours se rendre seules dans des lieux culturels ou ne les connaissent simplement pas ou peu, nous proposons un accompagnement lors de sorties (théâtre, cinéma, musée, expositions) choisies en groupe. L’objectif est aussi de  rendre la culture plus accessible à tous.

Travail Familial

À la demande des familles ou à la proposition du Pivot, un accompagnement spécifique est mis en place pour soutenir le projet de la famille, être le miroir des forces des parents, notamment par des ateliers créatifs en famille, par un travail de collaboration avec les parents dans la préparation des rencontres avec les intervenants comme les écoles, les institutions,… Pour rendre possible l’accès des familles à la justice et à toute les institutions sociales, le Pivot se présente comme une plateforme “relais”,  sans être aucunement mandaté par l’un ou l’autre service ou pouvoir public. Nous agissons en totale indépendance.

Rencontres avec
les Familles

Les animateurs rencontrent les familles afin de les rejoindre dans leur quotidien et lieu de vie dans le but de créer du lien, de s’inscrire dans l’histoire et de se rendre compte de leurs réalités. Notre particularité est que nous ne sommes mandatés par aucun pouvoir public. Ces rencontres ont aussi pour objectif d’offrir une écoute et une présence bienveillante.

Rencontre avec
le Quartier

Le Pivot sort de ses murs pour faire entendre la voix de personnes issues du monde de la pauvreté. Cette action permet de se positionner dans le quartier et être en lien avec les habitants et le réseau associatif à travers des projets collaboratifs : défilé de Carnaval, la Zinneke Parade, la Ducasse, le Parcours d’Artistes d’Etterbeek, Le Front Rendre Rendre Visible l’invisible et d’autres évènements ponctuels. Nous voulons échanger pour changer les regards que nous portons les uns sur les autres. Les œuvres des enfants et des adultes sont visibles dans le quartier car elles sont exposées dans la vitrine de la maison du Pivot. Le Pivot laisse également une marque dans le quartier par plusieurs œuvres in-situ.